Financer, préparer l'achat de son futur bien

Préparer l’achat de votre maison en Mayenne, Sarthe ou dans l'Orne

Ça y est, vous avez repérée la maison idéale en Mayenne ! Vous êtes fiers de bientôt réalsier votre première acquisition… mais vous ne savez pas encore comment vous y prendre. Pas de souci, nous vous guidons simplement en quelques étapes pour comprendre les étapes de votre démarche.

1ère Etape : Environnement et extérieur de votre future maison

On ne le dira jamais assez, une maison n’est pas seule et unique paramètre à prendre en compte. Il ne s’agit pas seulement d’un toit mais du lieu où vous allez construire la suite de votre vie, élever vos enfants, bâtir vos prochains projets, évoluer personnellement et professionnellement. Vous devez donc dans un premier temps prendre en considération tous les éléments gravitant auour de votre prochain habitat :

  • La maison est-elle loin des écoles ?
  • Vous faut-il rallonger votre trajet quotidien de 10 à 20 minutes pour vous rendre au travail ?
  • Y a-t-il des bus ou transports en commun aux environs ?
  • La maison est-elle en bordure de route ou y a-t-il une zone (jardin, parking) qui vous sépare de la nationale ?
  • Quelles sont les entreprises et commodités environnantes ?

Autant de questions à vous poser avant même d’envisager votre visite.

2ème étape : La visite de votre maison

Tout d’abord, la visite de votre maison en Mayenne

Cela peut paraître anodin, mais bien visiter sa future propriété n’est pas une si mince affaire. Alors que certains agents immobiliers assez pressés vous feront un tour d’horizon éclair du propriétaire, nous vous conseillons de toujours prendre votre temps et de ne jamais vous précipiter. La première visite est un instant unique et décisif qui vous amènera à choisir votre futur lieu de vie pour les 15, 20, 30 prochaines années si ce n’est plus !

Ça y est, vous êtes bien décidé à visiter ce bien qui vous fait de l’œil sur les annonces internet. Vous fixez donc votre rdv avec la personne en charge des visites de votre future résidence. A partir de cet instant, TOUT est important. Et comme la liste des choses à vérifier peut-être longue, on vous donne quelques clés essentielles des points importants à vérifier :

  • L’état des lieux général : Cela va s’en dire, le premier coup d’œil va à l’état des lieux général de la maison. Est-elle vieille ? Dégradée, ou partiellement ? Y a-t-il des travaux à prévoir ? Quelles ont étés les réparations les plus récentes ?
  • Système de chauffage : Electrique ou au gaz, quelle est le montant moyen de la facture ? Quel est l’état de la chaudière ? Si poêle, est-il bien entretenu, toujours sous garanti ?
  • L’isolation : Autant thermique que phonique. La maison est-elle mitoyenne par le garage ou par les pièces de vie. Quel matériau compose les murs. Etat de la couverture et de la charpente ?
  • L’orientation : Capitale pour votre jardin, faut-il vous attendre à toujours rester à l’ombre, quitte a avoir de tout le temps de l’humidité à l’extérieur ?
  • Le vis-à-vis : Dans le cas d’une maison mitoyenne, y a-t-il des panneaux ou clôtures permettant d’empêcher les regards indiscrets
  • La copropriété : L’appartement ou la maison que vous souhaitez acheter fait-elle partie d’une copropriété, quelles sont les charges, y a-t-il des projets actées dont vous devez avoir connaissance ?
  • Les impôts et les taxes : Quel sera le montant de votre future taxe foncière ? Y a-t-il d’autres taxes comme celle d’ordures ménagères ?

3ème étape : La signature du compromis ou de la promesse de vente

Vous êtes sûr de votre choix ! Ce sera cette maison, et pas une autre ! Le moment est donc désormais venu de signer votre compromis de vente. A quoi cela sert-il ? Tout simplement à vous engager auprès du vendeur à acheter sa maison, en échange de quoi, celui-ci s’engage à vous la vendre. En quelque sorte, vous poser une réservation sur votre future maison. Vous avez alors 10 jours pour vous rétracter si jamais vous souhaitez faire marche arrière.

Au moment de la signature du compromis, vous devrez verser au notaire 5 à 10% du prix de vente. Celui-ci le placera alors sur un compte-séquestre et vous le restituera le jour de la signature définitive.

Il vous faut savoir qu’en cas d’annulation passé le délai de rétractation, le vendeur pourra disposer de cette avance à titre d’indemnisation car le bien aura été immobilisé sans suite alors que vous y étiez engagé.

4ème étape : Etablir votre prêt

A moins que vous puissiez payer cash votre futur bien, les questions se bousculent déjà dans votre tête :

  • Comment faire mon prêt ?
  • Quel apport puis-je mettre ?
  • Dois-je passer par un courtier ?
  • Quel est le meilleur taux ?

Tout d’abord, vous devez savoir que si vous possédez une épargne personnelle, il vaudra mieux la conserver, et la faire fructifier sur un livret A, un PEL, une assurance vie ou tout autre placement que de tout mettre dans votre achat, appart si votre apport n’est pas suffisant.

Pour envisager votre emprunt, il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises solutions mais cependant, sachez que le recours à un courtier vous apportera dans bien des cas des avantages non négligeables car son rôle est de vous décrocher non pas le meilleur taux, mais la meilleure qualité de vie ou confort de vie lorsque votre emprunt sera contracté auprès de la banque.

Cela signifie qu’un taux proche de 0% n’est bien que si l’ensemble des paramètres, comme le taux d’assurance du prêt et le montant des échéances est également raccord. A l’inverse, vous pouvez très bien être guidé sur des prêts aux taux très bas, et pour autant bénéficier d’une assurance qui ne vous couvre pas bien, avec un taux peu avantageux.

Comme pour la visite de votre bien, ne vous précipitez pas et prenez le temps d’étudier les propositions que l’on vous fait en vous posant toujours les bonnes questions :

  • Le taux est-il fixe ou variable ?
  • Quelle est le montant des mensualités ?
  • Quelle est le taux d’assurance, et quels risques couvre-t-elle ?
  • Quelle sont les frais de remboursement anticipé ? Pouvez-vous les négocier ?
  • Quelles sont les frais liés au courtage ?

Pour obtenir le meilleur emprunt possible, il n’est pas rare que la banque vous propose le cumul de deux emprunts différents afin de faire baisser la moyenne de taux. C’est également l’un des autres avantages du courtier qui connait bien les moyens et services des banques.

5ème étape : Le rendez-vous avec la banque

Dans le cas où vous avez fait appel à un courtier, le RDV avec la banque sera plus une formalité qu’autre chose. Néanmoins, n’hésitez pas en cas d’incertitude à redemandez des précisions auprès de votre banquier.

Généralement, les banques demanderont à ce que vos (ou votre) salaire(s) y soient domiciliés. Par la suite, vous pouvez également profiter de votre emprunt pour négocier les autres produits proposés. Comme l’installation d’une alarme ou les formules internet et mobiles.

Lorsque tout est prêt avec la banque, celle-ci vous enverra par la suite une offre de prêt. Vous aurez alors 11 jours pour la retourner et valider votre contrat.

6ème étape : La signature de l'acte de vente authentique

Le grand jour est arrivé ! Vous êtes désormais prêt(e) à acquérir votre futur chez-vous ! Vous devrez alors vous rendre chez le notaire pour signer l’acte authentique de vente.

Ce dernier devant être effectué dans les 3 mois après avoir contracté votre offre de prêt. Vous récupèrerez à cette même occasion les clés de votre maison. Félicitations !

313 biens disponibles en
vente
×

vente

Je recherche :

et
location
×

location

Je recherche :

Maisons et Pavillons

458 annonces

Belles demeures

10 annonces

Biens avec hectares

37 annonces

Structures agricoles / équestres

6 annonces

Loisirs / Gîtes / Plans d'eau

23 annonces

Les locations

1 annonces

Voir toutes nos offres d'Achat " . LANG ?>